•  

    Nous devions écrire un texte qui racontait une rencontre avec un chat. Voici les meilleurs productions :

    Ce mercredi, je suis au parc avec ma soeur. Pendant qu'elle est sur la balançoire, j'aperçois quelque chose de blanc. Il s'approche. C'est un petit chaton, il est magnifique avec sa fourrure blanche brillante. Plus tard, nous faisons un tour. Nous repartons à pied. Revoilà le chat, je tente de l'écarter, mais au contraire, il se rapproche. Je le ramène à la maison. Maman n'est pas contente :

    " Pourquoi as-tu ramené ce chat ? dit-elle.

    - Je veux le garder", dis-je.

    Il dort dans ma chambre.

    Léonie

    Nos textes.

    Cet après-midi, je vais ramasser des noix quand je vois un chat qui saute dans mon panier. Je lui enlève la coquille d'une noix, je lui donne et il la mange, alors, je lui en décortique d'autres. Au bout d'un long moment, il n'en veut plus alors je le laisse dans mon panier et je continue de ramasser des noix. Il s'endort. Je le laisse et je repars à la maison. Rentré à la maison, papa donne à manger au chien et il me dit en riant :

    " Tu as fait une bonne récolte ?"

    Je cache le chat sous mon pull et répond : "Oui.

    - Tu as dû en manger pas mal, ha ha !" dit-il.

    Et je cours vite dans ma chambre. Une fois rentré, je relâche le chat. Je lui donne trois croquettes pour chien, il les recrache. Alors, je lui donne des restes. Il les mange, maman entre dans ma chambre et dit :

    " Où as-tu trouvé ça ?

    - Dans la forêt, lui dis-je.

    - Oh, qu'il est mignon !"

    Après, je prends un coussin dans la salle et il s'endort.

    Alex

    Nos textes.

    Un jour, je me promène dans un chemin (ce chemin est tout petit avec des ronces sur les côtés) quand un moment, j'entends : "miaou, miaou". Je me dis :" Je crois qu'il est par là!" Je m'avance à petits pas, lorsque je vois un chat. J'essaie de le sortir de toutes ces ronces mais dès que je le touche, il miaule. Après dix minutes, je réussis à le sortir. Je le prends dans mes bras pour le ramener à la maison. Dès que j'arrive, je crie :" Papa, maman ! J'ai trouvé un chat coincé dans les ronces ! Est-ce que je peux le garder, s'il-vous-plait ? Je m'en occuperai !"

    Ils réfléchissent ensemble cinq minutes. Ils disent enfin :"oui, mais tu es sûr de vouloir le garder ?

    -Oui, merci !"dis-je.

    Alors, je monte à l'étage dans la baignoire avec un peu d'eau pour voir s'il aime ça. Vu qu'il aime, je lui mets un peu plus d'eau. Quand il a fini, il est tard, alors je le mets dans mon lit pour qu'il se repose.

    Théo

    Nos textes.

    Je me promène dans une prairie quand tout d'un coup, j'entends des petits miaulements. Je regarde un peu partout et je vois un chat noir et blanc. Je le caresse et je reprends mon chemin, mais le petit chat me suit.Alors, je le pousse un petit peu et je lui dis d'arrêter de me suivre mais le chat ne me lâche pas d'un pied. Alors, je le ramène chez moi, mais ma mère hurle d'un coup : " Qu'est-ce que c'est que ça ? Je t'ai déjà dit que les animaux sont interdits à la maison ! Demain, tu rapportes ce chat où tu l'as trouvé ! Ce soir, qu'il dorme dans la grange à foin. Et fais ce que je te dis." Mais le chat noir et blanc se met à miauler car il ne veut pas dormir dans la grange à foin seul.

    Lorène

    Nos textes.

    Le chat

    Un jour, en me promenant dans la montagne, j'entends un peit bruit de chat dans le buisson, alors je vais voir. Et c'est là que je trouve un mignon petit chat blanc tout doux qui tremble de froid alors je prends une de mes petites couvertures et je le ramène à la maison. A la maison, maman dit qu'il est tellement joli que je peux le garder. Alors, je l'appelle Pompon et lui achète plein de choses.

    Océane Y.

    Nos textes.

    L'animal inconnu

    Je pars dans un petit bois qui est interdit. Je marche quand tout d'un coup, j'entends un bruit. Je ne vois pas ce que c'est mais ça bouge dans une haie. Je ne vois toujours pas ce que c'est, puis, un petit chat est devant moi. J'essaye de le ramener, il ne fait que de gigoter et je réussis enfin à l'attraper. Pour rentrer à la maison, c'est long et très énervant, surtout avec un chat, il y a beaucoup de haies, des épines et surtout plein de branches. Enfin, nous arrivons à la maison. Ma mère s'est disputée avec mon père elle est donc un peu de mauvaise humeur. Elle n'est pas contente.

    " Mais qu'est-ce que c'est que ça ? Tu as ramené un chat ? Nous ne pouvons pas élever un chat ! Bon, mets-le dans la niche."

    Thibault



    1 commentaire
  • Nous devions écrire un texte en nous inspirant de celui que nous avions lu en classe. Il devait raconter un premier coucher en pension.

    Voici les trois textes les plus réussis :

    Il sort du réfectoire, il va aux lavabos. Toutes les places sont prises, il attend. Chacun a sa façon de se brosser les dents ! Rémi les brosse soigneusement mais il lui faut un tube par jour ! Jean-Luc, lui, au contraire, ne se les brosse pas très bien, il ne lave que les canines. Geoffroy a une façon très bizarre, il ne se touche même pas les dents, ce n'est pas biazrre. Lui, il trouve que si ! Puis, il a un coup de fatigue et se dirige vers son lit.

    Alex

    Nos textes.

    Après une longue journée, Corentino va aux douches. Il voit plein de manières de se doucher. Il y en a qui se dandinent, d'autres qui dansent la tectonick. Il y en a un qui fait le mort en tirant la langue. Il y en a un qui fait la macarena. Quand il va au lit, il parle un peu avec ses voisins. Puis, il lit "James et la grosse pêche". Il lit 18 pages. Puis, on l'appelle avec ses copains. Toute la classe de CM2 doit faire un championnat de puissance 4. Il finit 104ème sur 200. Et il va se coucher.

    Corentin

    Nos textes.

    C'était un dimanche soir, mes parents sont arrivés dans ma chambre, m'ont réveillé et m'ont dit : "Mon fils, tu pars en pension !"

    Après une bonne nuit de sommeil, je me lave, je prépare mes valises, on va tous mettre de l'essence et nous voilà fin prêt pour le voyage. Dès l'arrivée à Dijon, la ville de la moutarde, nous nous dirigeons vers une rue noire et sombre, où un château noir et sombre, fait surface. Après, nous apercevons le jardin envahi de roses pourries. Après la grande porte du château noire et sombre se cachent des lustres abimés, tout ce qu'il faut pour faire une belle pension. Le soir, on mange du ragout de cuisses de grenouille avec des épinards et en dessert du pain congelé et les restes d'hier. Et, le moment que moi et mes camarades attendons tous... c'est d'aller se coucher !!!

    Paul


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique